Pédagogie

Les supports pédagogiques et les modalités pédagogiques

Les formateurs travaillent à partir de bibliographies, d’études de cas. Ils exploitent les annales d’examen ou encore des présentations dynamiques. La mise en situation et la contextualisation s’appuient sur les expériences professionnelles des formateurs qui permettent une projection vers la réalité de l’environnement professionnel. N'hésitez pas à consulter nos équipes pour en savoir plus.

Quels sont les moyens pédagogiques prévus ?
    Méthodes pédagogiques : cours magistraux, études de cas, travaux dirigés, simulations, jeux de rôles, supports numériques...
    Moyens pédagogiques : salles de cours, salles informatiques, espaces collaboratifs, vidéo-projecteurs, tableaux numériques, ordinateurs et tablettes numériques…
    Modalité de suivi :
    Chaque élève est accompagné par un référent pédagogique qui l’accompagnera tout au long de son cursus et dans toutes les dimensions de sa formation.
    L’action de formation comprend également un dispositif de suivi pédagogique, d’accompagnement et d’évaluation de l’élève au poste de travail. Ce suivi pédagogique effectué par l’école met en relation l’élève, le tuteur ou maître d’apprentissage et le responsable de la formation.
Quels sont les méthodes employées en BTS ?
    La formation des candidats au Brevet de Technicien Supérieur est organisée grâce au référentiel national de la formation. La démarche pédagogique suivie pour les formations des programmes START (BTS, années 1 et 2) est la combinaison des démarches inductive et déductive. Ceci avec l’utilisation des méthodes expositive et active. L’alternance des démarches et des méthodes permet de rendre l’alternant / l’étudiant acteur de sa formation. Le formateur est un facilitateur de l’apprentissage.
    En BTS, on dénombre deux types d’enseignements. Les enseignements généraux et les enseignements professionnels. La démarche déductive associée à une méthode expositive est plutôt utilisée pour les enseignements généraux. La démarche inductive associée à une méthode active est privilégiée pour les enseignements professionnels.
Pédagogie inversée dans les cycles supérieurs
    Dans les cycles supérieurs, d’une manière générale, nous développons et sensibilisons nos équipes et particulièrement celles des bachelors et cycle mastères à la généralisation d’une démarche inductive avec une méthode active : la Pédagogie inversée.
    Dans la pédagogie inversée ou classe inversée la notion est d’abord étudiée par l’élève ou un groupe d’élèves. Ils découvrent la notion travaillée par eux-mêmes à l’aide d’outils fournis par l’enseignant – vidéos, podcast d’émissions, tutoriels, diaporamas, fichiers PDF. L’élève arrive donc en classe « chargé » de questions, d’interrogations et d’envies. En classe, l’enseignant va proposer des « tâches complexes » liées à ce qui a été vu, de la manipulation, des échanges d’idées en travaux de groupe. L’activité peut porter sur le savoir et le savoir-faire, mais surtout le savoir être.
    La mémorisation est facilitée par l‘échange, l’activité et la découverte personnelle. Le formateur guide les étudiants, les accompagnent de manière plus individualisée.
    Dans certaines formations, un projet « fil rouge » est mis en place. Il permet tout au long de l’année de mettre en application des connaissances sur une entreprise fictive ou réelle, par exemple la définition d’un business plan et de toutes les données de gestion dans le cadre de la création d’une entreprise.
Quelle est la valeur ajoutée de Talis-BS ?
    La valeur ajoutée citée par nos apprenants est la proximité. De la première rencontre par les chargés de relations entreprise au suivi post formation, la taille de nos campus et l’organisation en place entre les formateurs, les intervenants et les responsables de programmes permettent un suivi individualisé. Nous ne laissons pas un élève en difficulté sans solution, nous effectuons un suivi de l’assiduité, des résultats, des missions en entreprise au quotidien.